Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
5 janvier 2011 3 05 /01 /janvier /2011 10:53

Je m'absente pendant le mois de Janvier  ...

je pars chanter " Les Contes d'Hoffmann"

( comme choriste et si vous désirez

en savoir plus sur ce métier cliquez sur ma rubrique

#l'envers du décor # .....)

à l'opéra de MASSY

et je file ensuite sur

 MONTPELLIER

pour chanter en version concert "Samson et Dalila".....

je ne pourrai pas visiter vos blogs pendant cette période et vous allez me manquer ....à bientôt

 

<br/><a href="http://oi52.tinypic.com/a5jjgm.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>

Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
6 mai 2009 3 06 /05 /mai /2009 22:08

suite de l'article sur les maquillages
une brochette de transformations

pour "Traviata " de Verdi
(photo scannée)

toute blanche pour un Mozart

(photo scannée)

rousse et chapeau noir pour "Amélie au bal"
(photo scannée)
et celle-ci pour rigoler
ah non c'est pas "Fifi brin d'acier"
c'est dans "la forêt bleue "d'Aubert

"le petit chaperon rouge"

(photo scannée, moche mais drôle!))

et pour finir un beau bouquet de plumes

dans "l'étoile" de Chabrier!

Plein d'idées pour une soirée costumée ...non???

Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
18 avril 2009 6 18 /04 /avril /2009 16:54

Le plaisir de faire de la scène c'est chanter bien sûr mais aussi se retrouver dans la peau d'un autre personnage!
Il faut alors ""passer" entre les mains de maquilleurs et coiffeurs ....

nous nous retrouvons quelques fois dans des tenues particulières, tout dépend de l'époque, du sujet, du rôle....etc...et en ce qui concerne les maquillages et coiffures, il y a eu une grande évolution dans ce domaine!
il faut s'habituer à notre personnage et  gérer  en plus de la musique cette perruque qui nous serre la tête , ou ces épingles qui nous martyrisent et nous donne des maux de tête, et aussi ces petits élastiques sur les oreilles.....

les maquillages sont aussi parfois étranges, nous nous sommes retrouvés dans "Jeanne au Bûcher" le visage intégralement peint en noir, sans oublier.....les oreilles...... le cou ...après chaque représentation   il fallait faire un gommage alors de noir on passait au  ......rouge  avant de retrouver notre couleur naturelle.....le pire ce sont les maquillages nacrés souvent nous faisons des allergies.....mais, c'est le résultat visuel qui compte et nous avons aussi de beaux maquillages, chapeaux, perruques, costumes.....on se sent bien ....alors on peut chanter  et oublier notre apparence!
######
Jérôme est notre perruquier!

Ce spécialiste de la coiffure travaille des matières différentes et surprenantes comme le cheveu naturel,la fibre synthétique
le papier, le cuir, le métal
même le poil de yack!!
 
" A partir d'une maquette, d'un dessin,d'une photo de magazine, mais aussi par l'échange avec le créateur, nous essayons, avec la maquilleuse de créer un look
un visage, en lien avec le costume et puis vient ce moment un peu particulier où l'artiste se tranforme, où il endosse son costume où il se fait maquiller, coiffer...il rentre dans son personnage..."

le rideau va bientôt se lever!
extrait d'un article sur Nantes passion

####

Comme je suis blonde ( ben oui!!)
je me retrouve souvent avec une perruque noire ou brune ou rousse!!

petit aperçu d'une transformation pour un rôle
dans
"Ô mon bel inconnu"
Reynaldo HAN

<br/><a href="http://i44.tinypic.com/11kbh39.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>
étape 1 maquillage

 

<br/><a href="http://i41.tinypic.com/2nb58oi.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>

étape 2

préparer une base pour la perruque

<br/><a href="http://i42.tinypic.com/n4t8jp.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>

petite touche personnelle
<br/><a href="http://i40.tinypic.com/34z15ww.jpg" target="_blank">View Raw Image</a>

 

résultat sans le costume!

ces photos sont scannées et ne sont pas
de très bonne qualité

veuillez m'excuser!Merci!








Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
5 avril 2009 7 05 /04 /avril /2009 16:15

cet article est la suite d'une série
# l'envers du décor #,
 pour vous faire découvrir mon métier de choriste
dans un choeur lyrique professionnel !

############
ce soir, c'est la première!!!

ACTE V
 

Ce soir, c’est la première!
Effervescence dans les couloirs.
Dans le théâtre règne un climat de ruche!

Des cartes avec des mots encourageants sont épinglées sur le tableau d’affichage!

Des douceurs, bonbons, chocolats, petits cadeaux, fleurs quelques fois circulent , c’est l’euphorie d’une première!
Mais derrière tout cela se cache aussi une tension, le trac, l’incertitude….

En attendant le lever de rideau ,plusieurs étapes:

- Le raccord musical pour le chœur avec recommandations du chef de chœur et celles du chef d’orchestre qui passe nous voir et nous lance le traditionnel M---E ou toï toï toï..

- Ensuite maquillage

- Puis habillage!


Dans les retours (haut-parleurs) le décompte des minutes par le régisseur général!

-  «  il est 19h30 , bonsoir à tous , lever de rideau dans 30 mn »

Un autre appel suivra un quart d’heure plus tard, puis le « en scène s’il vous plaît! » retenti .
Le régisseur appelle les artistes concernés par la première scène de l'ouvrage!

Dans la salle une sonnerie avertit les spectateurs , les invitant à rejoindre leurs places!


Le chef d’orchestre, les artistes, les régisseurs, tout le monde est sur le plateau,les cent pas pour les uns, les prières pour les autres , à chacun sa méthode de concentration!

"Noir salle ! " lance le régisseur dans son casque aux électriciens en cabine!
Le chef descend dans la fosse et arrive à son pupitre salué par les applaudissements des spectateurs! Il prend sa baguette et…..c’est parti pour plusieurs heures de spectacle!

Les dés sont jetés! Le spectacle doit se dérouler dans les meilleures conditions , tout le monde s’y applique!


Nous ne sommes jamais à l’abri d’un soucis, tant sur le plan musical que sur le plan machinerie, mise en scène ou autre…..une anecdote????:


Dans l’ouvrage Pénélope de Fauré :
scène de l’arc avec Ulysse.

Celui-ci habillé en mendiant propose de bander l’arc ( vous connaissez l’histoire, lui seul peut le faire!) en scène à ce moment là:
Ulysse l’arc à la main ....est entouré du chœur,
  le chef d’orchestre suspend son geste prêt à faire redémarrer l’orchestre lorsque l’arc sera tendu et que les chœurs pourront chanter:
 «  il a tendu l’arc….regardez….. » mais là….impossible de tendre l’arc, le système qui avait parfaitement fonctionné jusqu’à ce jour fait un caprice et ne veut  pas fonctionner ce soir…..panique….dans un lourd silence Ulysse essaie plusieurs fois….rien n'y fait  , un murmure parcourt la salle, discrètement nous nous prenons les mains entre nous , les serrant très fort comme pour une prière, le soliste transpire, ses yeux rivés vers le ciel se font implorants et magie du spectacle au troisième essai le fil tient tendu, le chef enchaîne et nous pouvons reprendre le cours de l’ouvrage!!
Instant délicat qui restera dans les annales du théâtre et dans nos mémoires!!!!

Autre anecdote ??:
une soliste se trouve mal avant d’entrer en scène, elle doit être transportée à l’hôpital , c’est le metteur en scène qui endossera son costume de scène et sera maquillé, lui, assurera la mise en scène pendant qu’une autre soliste de l’ouvrage chantera avec la partition à la main, le rôle de sa collègue …. Dans ces moments là, nous redoublons de concentration….

Une dernière??:
une verrière s’est effondrée en mille morceaux sur le plateau….heureusement c’était l’entracte et personne n’était là …..métier à risques quelques fois!!!


Voilà, le spectacle s’achève, il sera joué plusieurs fois ….chaque fois nous devrons être vigilants…et performants!

Mais c’est à vous , spectateurs que nous devons notre énergie. Chaque lever de rideau est notre raison de vivre et vous nous donnez autant de bonheur qu’on espère vous en procurer!

Vos applaudissements nous récompensent chaque soir ….merci d’être là!!!

pour cette première
je vous invite au Metropolitan Opéra
 pour écouter l'ouverture de Carmen de Bizet

je vous souhaite une bonne soirée et....toï toï toï...

Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
11 mars 2009 3 11 /03 /mars /2009 07:41

(suite)


ACTE IV


LA GENERALE PIANO:

Normalement tout est au point après ces répétitions , il nous reste à gérer dans certains cas les précipités : changements de costume, perruques, maquillage dans un temps relativement court c’est aussi valable pour les décors avec la machinerie , et les accessoires !!

Pour ces précipités, nous sommes aidés par des habilleurs(euses), coiffeurs(euses), maquilleurs(euses), c’est une vraie ruche…et le foyer où l’on se change devient vite un beau champ de bataille…..organisé quand même!!

Le lendemain, une autre aventure commence. Nous avons rendez-vous avec l’orchestre. Nous abordons alors :


L’ITALIENNE:

Là pas de mise en scène,! L’orchestre est dans la fosse et nous enchaînons l’ouvrage musicalement entièrement . Quelques changements surtout sur des tempi peuvent intervenir. Si le chœur se chante en coulisse , il faut faire une balance musicale . Suivant la durée de l’ouvrage, nous pouvons avoir plusieurs italiennes! Avec l’orchestre, la musique devient plus subtile …..et nous découvrons quelques fois des passages musicaux complètement occultés sur la partition piano !

L’italienne sera suivie des

SCENIQUES ORCHESTRE:

Souvent une par acte+ un filage complet) . Répétition qui se fait sans costumes, elles sont faites pour gérer la balance musicale entre orchestre et plateau!


LA PRE- GENERALE:

En costumes, maquillage, perruques sera l’ultime répétition «  entre nous » !


LA GENERALE

est souvent ouverte au public . Plus le droit à l’erreur, nous donnons le maximum et le meilleur de nous-mêmes , mais il arrive qu’un chœur soit difficile à coordonner entre mise en scène , chant et orchestre et nous sommes obligés de reprendre, c’est une répétition malgré tout, je pense au chœur de la bagarre des femmes dans Carmen (Bizet) par exemple, ce n’est pas toujours facile, de prendre des coups, penser à la musique, aux paroles, regarder le chef dans un méli-mélo de bras, de costumes qui volent et de rester…..naturelles!!!!!

Après toutes ces semaines de travail, la 1ère se jouera le surlendemain  de la générale,un jour de repos entre les deux est bienvenu, même si nous reprenons les leçons pour un autre ouvrage!!

J’ai choisi une vidéo (d’amateur)de répétition de Carmen aux Chorégies d’Orange , cette répétition était surtout pour habituer les chevaux à traverser le plateau dans un environnement musical afin qu’ils ne soient pas trop effrayés, nous évitons donc tout mouvement rapide ou brusque ! Regardez….



Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
12 février 2009 4 12 /02 /février /2009 22:33

(suite)
 ACTE III

La mise en scène:

Ça y est, nous allons prendre possession du plateau !
 Après toutes ces heures passées sur notre chaise à apprendre l’ouvrage par cœur,nous allons nous dégourdir les jambes!!!

L’heure de la mise en scène est arrivée!Eh oui,nous sommes chanteurs , mais aussi comédiens et quelques fois danseurs!!!

Nous pouvons jouer un ouvrage plusieurs fois dans notre vie d’artiste, il sera toujours différent par sa mise en scène, la musique et les paroles restent elles invariables!

 

Enfin, moment que j’attends toujours avec impatience, nous posons les pieds sur le plateau!!!

Toute une équipe se met en place réunissant plusieurs corps de métiers du spectacle:

Metteur en scène, assistant, chorégraphe,costumier, décorateur, éclairagiste,pianiste,régisseurs de plateau,machinistes, accessoiristes…. Ceux-ci resteront dans l’ombre et auront déjà fait un gros travail avant notre arrivée (montage des décors, recherches d’accessoires, montage des projecteurs etc….)tandis que, solistes , artistes du chœur, figurants, chef d’orchestre, musiciens ,danseurs seront sous la lumière ! Mais nous avons tous besoin les uns des autres pour que tout fonctionne parfaitement et que le spectacle aboutisse!

Chaque metteur ( e ) en scène arrive avec sa conception de l’ouvrage, avec l’ histoire que lui a inspirée l’œuvre!

IL commence donc par nous expliquer sa mise en scène et nous voilà ensemble pour 2 ou 3 semaines afin de construire son spectacle que l’on s’appropriera au fil des jours!


Mettre des mouvements, des gestes, des pas , des danses sur la musique n’est pas toujours aisé!

Dans un opéra ou une opérette ,contrairement au théâtre, il y a la musique qui se déroule , qui file , qui enchaîne, il n’y a pas de place pour une pause ou une hésitation….

Il faut donc beaucoup de précisions de la part du metteur en scène. Les entrées de coulisse à plateau se font sur des repères musicaux bien précis. Un régisseur nous donnera un « top » !Tout doit être calculé à la croche près!!

Il faudra donc recommencer chaque scène dix fois ,vingt fois s’il le faut pour être en place!

Si cette entrée se fait sur une introduction musicale tout le chœur doit être arrivé et en place pour chanter...
 ( c’est mieux , non???) .

Des difficultés peuvent survenir suivant le décor:
 plateau incliné (aïe le dos!) , plateau tournant (équilibre à trouver),marches ou échelles à grimper à toute vitesse, dans le noir parfois….

.On peut être assis , couchés, à genoux ( bonjour les ecchymoses!!)

On peut ramper, sauter, courir ( c’est souvent le cas aux Chorégies d’Orange , le plateau est tellement large!!)

Dans n’importe quelle situation , il faut arriver à voir le chef et rapidement ,pour être en mesure!!!

Et là encore nous recommencerons inlassablement : entrées, sorties, pas de danse ,gestes…..

Nous avançons, l’ouvrage prend forme,nous arrivons vers les filages (enchaînement de l’acte du début à la fin)
Les solistes nous rejoignent , chacun trouve sa place , et voilà, tout est calé avec la musique!


La générale piano va pouvoir se faire et là, nous aurons sans doute quelques surprises, car de jogging ou tenue de ville, nous enfilons costumes ,perruques, chapeaux….nous appliquons le maquillage…imaginez…..se plier avec un corset très serré, courir avec une jupe trop longue, une perruque qui vous serre la tête ou ne tient pas , un chapeau qui n’arrête pas de tomber,un voile devant les yeux ( il est où le chef????) quand en plus on vous colle des accessoires du genre parapluie, éventail, sac à main et j’en passe, c’est l’bouquet!!

 Alors, il faut tout régler rapidement car nous n’avons plus que 2 répétitions en costumes avant la première ….mais tout le monde y met du sien et le rêve commence!!


J’ai trouvé une répétition de soliste : Nathalie DESSAY ….l’air d’Olympia des Contes d’Hoffmann ….prenez quelques minutes pour regardez cette vidéo jusqu’au bout vous verrez le « produit fini » …très drôle!!Amusez-vous bien!!

Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
31 janvier 2009 6 31 /01 /janvier /2009 13:31

ACTE II

Après le déchiffrage en leçons nous regroupons les 4 pupitres sous la houlette ou plutôt la baguette du:

CHEF DES CHOEURS

c'est le moment de l'ensemble général ou E.G.

là, des heures de répétitions (+  ou - suivant la nature de l'oeuvre)seront nécessaires pour venir au terme musical de l'ouvrage.

chaque note de sa justesse à sa valeur,chaque silence, chaque tempo (allegro, lento etc...), chaque nuance (piano, forte etc...), chaque syllabe, sera décortiqué.
 
Le chef de choeur ( en 25 ans de carrière j'en ai connu 11 dont le plus prestigieux en Europe à mes yeux: Günther Wagner!!!)doit "ajuster" en permanence les voix de son choeur pour qu'aucun timbre ne dépasse , que la couleur des voix soit homogène( car dans un choeur chaque artiste à son timbre personnel mais nous devons nous adapter par exemple une large voix sera à l'aise dans du Verdi mais "souffrira"dans un Mozart et vice-versa!!Alors que le soliste choisira d'interpréter un ouvrage qui convient à son étendue vocale!) ,il doit tenir compte de l'audibilité du texte, du style de l'interprétation...alors nous recommençons ,nous répétons encore et encore inlassablement pour arriver au produit "presque"  fini qui sera présenté au chef d'orchestre ( différent pour chaque oeuvre!)

Mais....celui-ci viendra mettre sa touche personnelle, sa vision sera peut-être toute autre , apportant une respiration , une intonation , un autre tempo .....alors, nous reprendrons nos partitions, nos crayons et nos gommes ( panoplie indispensable à tout choriste!!!!!)et avec lui, nous peaufinerons encore .....ce qui nous amènera à la mise en scène.

J'ai choisi un très beau choeur de Boris Godounov de Moussorsky...après un début musical "piano" les voix viennent se greffer petit à petit pour arriver à un "forte" magistral et poignant écoutez .....la magie d'un choeur!.....Frissons garantis......

  
Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
24 janvier 2009 6 24 /01 /janvier /2009 17:14

ACTE I

Cette semaine, je suis allée écouter un concert.

Une superbe soprano ( dans tous les sens du terme!) a interprété sur la musique de

Chostakovitch (1906-1975) des poèmes d’André BLOCK!

MA-GNI-FI-QUE!!!

Bien calée dans mon fauteuil en tant que spectatrice ( pour une fois!) je me suis dit:

« quel fabuleux travail en amont pour arriver à ce résultat!! »

Eh, oui, un soliste passe des heures à étudier seul sa partition ,

Et il en est de même pour un artiste du chœur mais là , le travail se fait collectivement pour obtenir de 34 choristes qu’ils chantent en osmose et qu’au final, vous n’entendiez que la beauté d’un bouquet de voix!

C’est-ce qui donne toute la qualité d’un chœur!

Comment se déroule notre travail ??


Dans un chœur il y a 4 pupitres composés:


De voix de femmes: soprani……………voix aiguës ( c'est ma voix!!)

                              alti……………… voix graves
 

De voix d’hommes: ténori………………..voix aiguës

                            bassi…… ………… voix graves

Dans certains ouvrages, chaque pupitre peut encore être divisé en 2 et même en 3 parties différentes .

Peut s’y ajouter un chœur de voix d’enfants (appelé maîtrise) ex: dans Carmen, Tosca etc…


L’apprentissage d’une œuvre:

 


Les leçons
:
le pupitre de femmes et le pupitre d’hommes travaillent séparément, c’est la phase de déchiffrage, nous sommes aidés dans cette tâche par le Chef de chant ou répétiteur au piano (il doit être très patient , j’vous l’dit!!),… car il y a la musique mais aussi ..les paroles !
 
Quand un ouvrage est en italien ( Norma de Bellini) en allemand ( La flûte enchantée de Mozart)En anglais (Rake’s progress de Stravinsky ) ou français ( Carmen de Bizet) c’est disons plus facile que lorsque nous abordons des partitions en russe ( Coq d’Or de Rimsky- Korsakov) en tchèque ( La petite renarde rusée de Janacek) ou encore en finlandais ( Kullervo de Sallinen!)eh oui!, alors là le travail phonétique s’impose il faut également ajouter parfois un travail personnel aux heures passées en commun dans le studio de répétition!

Dans un premier article sur l’envers du décor, vous avez entendu un chœur de femmes en italien,
 je vous propose un chœur d’hommes en français: « Gloire immortelle… » dans Faust de Gounod…écoutez…

Si vous voulez me poser des questions ,  Vous pouvez les déposer dans les commentaires….je serai ravie de vous répondre....!



Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article
17 janvier 2009 6 17 /01 /janvier /2009 15:01

Dans cette rubrique
j'aimerai vous faire découvrir  et partager mon métier de:

DAME DE CHOEUR

autrement dit:
 choriste lyrique dans un choeur professionnel


en attendant quelques articles j'ai trouvé cette vidéo
qui vous servira peut-être même de recette pour votre dessert du dimanche


ecoutez et regardez 
le choeur des zingarelles dans
LA TRAVIATA de VERDI




 

Repost 0
Published by damedechoeur - dans l'envers du décor
commenter cet article

Profil

  • damedechoeur
  • bienvenue!
 vous trouverez pêle-mêle d es photos, des textes etc.....il y a tant à voir, à dire, à faire....
  • bienvenue! vous trouverez pêle-mêle d es photos, des textes etc.....il y a tant à voir, à dire, à faire....

Recherche

C'était En .....